Le réchauffement climatique nuit à la santé. Toutefois, il est possible de le combattre en prenant soin de son corps. Considéré comme étant la menace la plus importante de ce 21ème siècle, il en résulte de multiples conséquences : nouvelles maladies émergentes, vagues de chaleur, malnutrition, hausse e mortalité. Aujourd’hui, des mesures efficaces contre ces changements climatiques favorisent également la santé des Hommes.

Les répercussions du réchauffement de la planète

Selon des rapports du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, le réchauffement climatique peut amener des évènements destructeurs sur notre terre comme les vagues de chaleur et de sécheresse, un accroissement du taux de mortalité, la malnutrition, des cyclones, ou encore des inondations. Rappelons-nous la canicule en Europe en 2003 qui a fait plus de 70 000 morts.
Les maladies infectieuses ne sont pas en reste comme la dengue ou le chikungunya. Nous constaterons également une baisse de la productivité économique ainsi que des pathologies psychiques. Bien que les effets des changements climatiques sur la santé sont encore moindres, les températures pourraient augmenter jusqu’à 4°C, rendant ainsi impossible à notre corps de s’adapter.

Comment réduire l’impact du réchauffement climatique

La lutte contre le changement climatique a un impact important sur la santé. Il existe des solutions qui permettent d’agir sur les deux problèmes à la fois : la santé et l’environnement. Tout d’abord, nous préciserons que les industries favorisent la combustion d’énergies fossiles. Cela provoque l’émission de gaz à effet de serre, mais également des polluants comme les particules fines, néfastes sur l’organisme. Il est donc important de limiter leur émission, de favoriser l’électromobilité et d’utiliser les énergies renouvelables.
Outre cela, il est de mise de préférer les modes de transport actifs. Vous pouvez par exemple opter pour de la marche pour vos petits trajets quotidien ou encore pour le vélo. En plus de ne pas émettre de CO2, ces moyens sont aussi bénéfiques pour la santé cardiovasculaire. Utilisez moins votre voiture en favorisant les transports en commun pour aller au bureau ou en cours.
Enfin, en ce qui concerne l’alimentation, sachez que les produits provenant des animaux, en particulier les viandes rouges, sont à l’origine de l’émission d’une quantité importante de CO2 et de maladies pathologiques comme l’obésité. En réduisant sa consommation de viande, on diminue donc les émissions de gaz à effet de serre résultantes de l’alimentation et on minimise aussi le risque d’obésité et de maladies coronariennes.