Faire une tresse africaine : les meilleures astuces pour réussir

Les cheveux des africains sont différents, beaucoup de femmes ont les cheveux crépus dans les pays d’Afrique et c’est unique en son genre. Un moyen de leur donner un aspect spécialisé dans leur pays, c’est de les tresser. C’est un style qui consiste à ranger et à associer, puis natter les cheveux pour obtenir un look charmeur.

C’est quoi les tresses africaines ? 

Source image : pixabay

Partant du sommet vers le bas, la tresse parcourt la tête entière. Elle peut être généralement positionnée au centre de la tête. C’est ainsi que diverses formes de tresses peuvent être réalisées. Elle peut prendre aussi divers styles pour apporter une coiffure adéquate à chaque forme de visage ou de physique de la personne en question.

En parallèle : Comment prendre soin de vos cheveux au quotidien ?

Certains styles peuvent donner un aspect unique à chaque personne, les coiffeurs savent bien mettre en valeur la beauté des personnes en les adoptant. Par exemple, une tresse simple et très pratique, c’est de tout mettre en arrière et assembler les cheveux en natte. 

Mais pour sortir un peu du quotidien, la tresse en couronne est aussi à adopter, on peut également mettre sur le côté de son visage pour apporter un charme différent. Elle est aussi utilisée pour avoir une bonne ondulation des cheveux une fois que les tresses se défassent. Cette bonne ondulation consiste en ayant les cheveux mouillés et bien les desserrer quand on les tresse, ainsi ça tient mieux.

A voir aussi : Comment prendre soin de vos cheveux au quotidien ?

Comment faire des belles tresses africaines ?

Pour commencer, il est à signaler que le nombre de brin peut être différent et cela dépend uniquement de ce que la personne souhaite avoir. Que ce soit à deux, à trois ou même plus de brins, la tresse africaine la plus réalisée depuis le temps est à trois brins. C’est la plus pratique parce qu’à deux brins, la tresse se défait vite mais avec plus de trois brins, c’est difficile à réaliser. Ce qui sous-entend que plus il y de brins, plus c’est difficile de la réaliser.

Le but c’est d’avoir une belle tresse en voyant les cheveux bien arrangés mais avec charme. Mais les africains prennent aussi les tresses comme une façon de protéger les cheveux contre le froid ou le vent mais aussi la chaleur.  Pour les réaliser, il faut savoir avant tout qu’il y a la base et la tresse colée.

La base de la tresse africaine : un coiffage simple

Comme son nom l’indique, elle est la base, elle est donc la plus pratique et doit être simple comme style de tresse. Les éléments nécessaires pour avoir une belle tresse, elle peut être accessible à tous et n’ont pas besoin des spécialistes en la matière pour les réaliser. 

Avant tout, pour faciliter le tressage, la première étape consiste à :

  • Avoir des cheveux secs ou mouillés, mais le dernier est le plus conseillé pour faciliter le tressage et un bel aspect à la fin
  • Avoir les deux mains libres pour tenir les cheveux

 La tresse africaine se fait en entrelaçant les cheveux, c’est-à-dire : 

  • En peignant les cheveux
  • Les démêler en éliminant les nœuds
  • Les arranger vers l’arrière de la tête, c’est ici qu’on choisit le style mieux adapté,
  • Les séparer en brin ou en petites mèches égaux avec les deux mains

C’est donc ici que les cheveux sont bien préparés et bien repartis, il suffit juste de :

  • Passer la mèche droite vers le centre, au-dessus du celle de milieu
  • Passer la mèche gauche au-dessus de la mèche droite
  • Passer la mèche du milieu en tenant compte que chaque mèche passe au-dessus de l’autre.
  • Tenir compte que chaque mèche passe en dessous de sa mèche voisine.
  • Puis répéter les mouvements jusqu’à la pointe des cheveux
  • Attacher le bout pour ne pas la défaire.

C’est la seule technique de base d’une tresse, mais les formes peuvent avoir différents aspects. Elle est très pratique pour :

  • Les tresses toutes petites en divisant les cheveux en petites parties égaux
  • Une seule tresse qui se fait en attachant les cheveux avant de les tresser
  • Plusieurs modèles à adopter mais la base doit être toujours tenue.

La tresse africaine collée : quelques particularités

Venant d’Afrique, elle est aussi similaire à la tresse de base. La tresse collée est plus conseillée pour les cheveux crépus ou frisés généralement mais pour les faire avec les cheveux lisses, il faut bien enserrer. Le tresses des cheveux lisses ont tendance à se défaire plus vite. La tresse collée est caractérisée par quelques remarques : 

  • Commence sur le bout
  • Remonte à la racine

Les premières étapes sont similaires à la base mais :

  • Tracer avec une peigne une ligne sur la tête
  • Séparer la partie à tresser
  • Sectionner les trois brins au-dessus en commençant de la partie initiale selon le style de tressage
  • Tenir à ce que ces trois brins soient couchés de manière tressée mais en prendre une partie de cheveux avec les trois brins principaux
  • La natte se progresse du cou vers la nuque
  • Réaliser le tressage jusqu’à la pointe des cheveux
  • Attacher le bout avec un élastique.

Source image à la une : pixabay